MIGUEL HOSIE

"Contrairement à mes projets d'architecture, les objets à petite échelle me permettent de me perdre dans mon atelier de menuiserie et de traduire les idées en modèles 1: 1, sans trop me soucier de ce qui se passe ailleurs. 

C'est que mes mains ne peuvent simplement pas rester tranquilles. La créativité coule inévitablement à travers elles et les idées commencent à prendre forme. Il y a rarement un plan, ... c'est un chevauchement d'idées, et de mouvements de mains qui semblent travailler en symbiose avec mes émotions. Jusqu'à ce que finalement il y ait un objet face à moi avec un potentiel. 

Je mentirais si je disais que mes objets résultent d'une étude de formes, de matériaux et de possibilités. Je dois accepter que peut-être mon sujet est l'improvisation même. Avec tout le bien et le mal que cela implique. Dans l'ensemble, je dirais que ces objets sont le résultat d'un travail d'interprétation de mes mains sur un tas de sentiments et d'idées qui flottent autour de moi. 

J'aime travailler avec du bois de démolition de mes projets architecturaux. Aujourd'hui j'explore le béton, un parfait complément pour le bois. Toujours mal jugé, le béton peut être délicat, léger et linéaire. Il peut avoir de la couleur et simplement flotter. C'est le matériau idéal pour donner à la lumière l'importance qu'elle mérite, lui permettant d'échapper par toutes les petites fissures..." 

© 2018 by Arte Faktos

arte.faktos.paris@gmail.com